Les Autos du Coeur sur Le Télégramme.

 

Philippe Fonmorin et André Cabillic, délégués régionaux, ont pris possession d’un véhicule, jeudi matin, aux Jardins d’Arcadie.

092016
 
L’association Les Autos du coeur a été créée en 2005 et au fil du temps a étendu son rayon d’action à l’ensemble des régions de France. En Bretagne, ce mouvement solidaire compte des représentants à Brest (29), Rennes (35) et Saint-Brieuc.
 


Véhicules réhabilités

 
« Notre objectif est de récupérer, à titre gracieux, des véhicules de particuliers, d’administration ou de société, d’en assurer la réhabilitation chez des garagistes professionnels agréés, avant de les mettre à disposition de familles ne pouvant s’offrir de voitures », expliquent Philippe Fonmorin et André Cabillic, délégués régionaux. Les deux responsables précisent que les voitures sont remises à des individuels ou des familles qui ont l’impérieuse nécessité de posséder un véhicule pour leurs déplacements professionnels.
 


« Nous luttons contre la marginalisation »

 
« Nous luttons ainsi contre la marginalisation, l’isolement et permettons aux récipiendaires de se réinsérer socialement, en relation avec les centres d’actions sociale », ajoutent les deux délégués, qui ont ainsi, jeudi matin, récupéré une voiture auxJardins d’Arcadie. Ce don a été effectué par une personne qui a souhaité conserver l’anonymat et qui explique qu’elle a découvert Les Autos du coeur grâce à sa fille.« J’avais émis le voeu de céder mon véhicule à un lycée technique, mais quand ma fille m’a parlé de cette association et de ses objectifs, j’ai préféré agir comme je viens de le faire, même si certains amis ne comprennent pas nécessairement ma démarche », commente la résidante des Jardins d’Arcadie.

Voir l’article sur Le Télégramme